Au cœur du vignoble champenois, l'Institut International des Vins de Champagne a pour vocation d'animer des activités d'information et d'initiation à la connaissance des vins de Champagne complémentaires aux actions de promotion et d'accueil mises en oeuvre par toute la profession.
Retour

Page : 1 / 3
N° de périodique
Le Vigneron Champenois - N°4 / 82e année - PER-VIG-N4(1961) - 1961 - salle de lecture - PERIODIQUES
Type N° de périodique
Titre de la revue Le Vigneron Champenois
N° Revue / volume N°4 / 82e année
Cote PER-VIG-N4(1961)
Date 1961
Localisation (rayonnage) salle de lecture - PERIODIQUES
Fermer Fermer
N° de périodique
Le Vigneron Champenois - N°1 / 82e année - PER-VIG-N1(1961) - 1961 - salle de lecture - PERIODIQUES
Type N° de périodique
Titre de la revue Le Vigneron Champenois
N° Revue / volume N°1 / 82e année
Cote PER-VIG-N1(1961)
Date 1961
Localisation (rayonnage) salle de lecture - PERIODIQUES
Fermer Fermer
Archives vidéo

L’entretien se déroule à trois voix, chez l’informateur, autour des pratiques culturales et de leurs évolutions depuis l’abandon de la vigne en foule.Sont évoqués alors la culture de la vigne en foule, la culture du sol, les maladies et les traitements, puis les pratiques en fonction des saisons telles que le fichage, le liage, la taille etc.,  ainsi que la productivité. 

Par la suite, il expose les raisons de la disparition de la vigne en foule, dite vigne française, et l'apparition des premières vignes greffées sur porte greffe américain. S'ensuit un exposé des sélections des greffons et des porte-greffe, et des pratiques culturales qui en furent modifiées. L'évolution du vignoble et les phases de plantations ou renouvellement sont également abordés.

Tout l'entretien s'appuie sur sa propre connaissance, sa formation et son expérience de viticulteur récoltant-manipulant.

- 2005_05_23_an - Récit thématique - BOIDRON Valérie ; PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte

L’entretien se déroule à trois voix, chez l’informateur, autour des pratiques culturales et de leurs évolutions depuis l’abandon de la vigne en foule.Sont évoqués alors la culture de la vigne en foule, la culture du sol, les maladies et les traitements, puis les pratiques en fonction des saisons telles que le fichage, le liage, la taille etc.,  ainsi que la productivité. 

Par la suite, il expose les raisons de la disparition de la vigne en foule, dite vigne française, et l'apparition des premières vignes greffées sur porte greffe américain. S'ensuit un exposé des sélections des greffons et des porte-greffe, et des pratiques culturales qui en furent modifiées. L'évolution du vignoble et les phases de plantations ou renouvellement sont également abordés.

Tout l'entretien s'appuie sur sa propre connaissance, sa formation et son expérience de viticulteur récoltant-manipulant.

Cote(s) 2005_05_23_an
Type d'archive Récit thématique
Collecteur BOIDRON Valérie ; PAYAN Rachel
Fermer Fermer
N° de périodique
Le Vigneron Champenois - N°2 / 82e année - PER-VIG-N2(1961) - 1961 - salle de lecture - PERIODIQUES
Type N° de périodique
Titre de la revue Le Vigneron Champenois
N° Revue / volume N°2 / 82e année
Cote PER-VIG-N2(1961)
Date 1961
Localisation (rayonnage) salle de lecture - PERIODIQUES
Fermer Fermer
Archives vidéo
Cet entretien présente le monde vigneron champenois, pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Au coeur d'un village en particulier, la vie quotidienne est détaillée, entre l'école, les divers travaux (lavoir, vignes, arbres fruitiers) et la vie familiale. Ce faisant, le témoin mentionne l'existence de l'école ménagère, les enseignements dispensés. Puis vient l'occasion d'introduire le travail des femmes, dans les vignes, les méthodes de greffage et de taille à l'oeuvre, l'évolution des traitements et des techniques. Le développement de l'exploitation et du vignoble sont évoqués. Le témoin revient ensuite sur la Saint Vincent dans son village. L'entretien se poursuit avec la mention de la création de la coopérative du village en 1947. Enfin, il s'agit de pointer l'investissement du Crédit Agricole envers le Vignoble.  
- 2003_02_03_an - Récit thématique - MAMHOUDI Christèle
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien présente le monde vigneron champenois, pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Au coeur d'un village en particulier, la vie quotidienne est détaillée, entre l'école, les divers travaux (lavoir, vignes, arbres fruitiers) et la vie familiale. Ce faisant, le témoin mentionne l'existence de l'école ménagère, les enseignements dispensés. Puis vient l'occasion d'introduire le travail des femmes, dans les vignes, les méthodes de greffage et de taille à l'oeuvre, l'évolution des traitements et des techniques. Le développement de l'exploitation et du vignoble sont évoqués. Le témoin revient ensuite sur la Saint Vincent dans son village. L'entretien se poursuit avec la mention de la création de la coopérative du village en 1947. Enfin, il s'agit de pointer l'investissement du Crédit Agricole envers le Vignoble.  
Cote(s) 2003_02_03_an
Type d'archive Récit thématique
Collecteur MAMHOUDI Christèle
Fermer Fermer
Archives vidéo
Cet entretien détaille le parcours personnel et professionnel de Bernard Leblanc, ouvrier viticole à la retraite, notamment son engagement pour la collectivité, qu'elle soit syndicale, municipale, paroissiale. Ainsi, revenant sur ses origines, puis l'évacuation et l'Occupation de son village, l'interviewé introduit le travail de la vigne, ses fonctions de moniteur de greffe et de taille au sein de l'AVC (diplôme). Ce faisant, il développe la méthode de greffage (chambre chaude, pépinière, paraffinage), les traitements (lutte contre le phylloxéra), les plantations (sélection clonale). Il note les évolutions qui ont impacté les pratiques culturales de la vigne : évolution des traitements (fongicides), du paysage (disparition de la vigne en foule), de l'organisation du travail (mécanisation). Il détaille ensuite la taille de la vigne, la réglementation. Il mentionne ses différents engagements syndicaux, la naissance de conventions collectives pour les ouvriers. Enfin, il évoque son engagement au sein de la Confrérie Saint Vincent de Dizy, rappelant l'historique et l'organisation de la cérémonie. Il conclut son entretien en racontant l'essor de son village, notamment grâce à la briquetterie, implantée à la fin du XIXème siècle.
- 2003_03_21_BL - Récit de vie - LEBLANC Bernard - MAMHOUDI Christèle
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien détaille le parcours personnel et professionnel de Bernard Leblanc, ouvrier viticole à la retraite, notamment son engagement pour la collectivité, qu'elle soit syndicale, municipale, paroissiale. Ainsi, revenant sur ses origines, puis l'évacuation et l'Occupation de son village, l'interviewé introduit le travail de la vigne, ses fonctions de moniteur de greffe et de taille au sein de l'AVC (diplôme). Ce faisant, il développe la méthode de greffage (chambre chaude, pépinière, paraffinage), les traitements (lutte contre le phylloxéra), les plantations (sélection clonale). Il note les évolutions qui ont impacté les pratiques culturales de la vigne : évolution des traitements (fongicides), du paysage (disparition de la vigne en foule), de l'organisation du travail (mécanisation). Il détaille ensuite la taille de la vigne, la réglementation. Il mentionne ses différents engagements syndicaux, la naissance de conventions collectives pour les ouvriers. Enfin, il évoque son engagement au sein de la Confrérie Saint Vincent de Dizy, rappelant l'historique et l'organisation de la cérémonie. Il conclut son entretien en racontant l'essor de son village, notamment grâce à la briquetterie, implantée à la fin du XIXème siècle.
Cote(s) 2003_03_21_BL
Type d'archive Récit de vie
Informateur LEBLANC Bernard
Collecteur MAMHOUDI Christèle
Fermer Fermer

(+ 1)
Archives vidéo
S'appuyant sur son histoire personnelle et son expérience professionnelle de viticulteur aubois, l'informateur Pierre Gillet évoque l'encépagement dans l'Aube (choix des cépages), relatant la reconstitution du vignoble (éradication du gamay), l'introduction des clones, les droits de plantation, le remembrement. Revenant sur son installation dans les années 50, puis l'expansion de son exploitation, il développe les conditions de vie des vignerons à cette période. A l'origine de la Coopérative vinicole de Neuville et Buxeil (1951), une des coopératives fondatrices de l'Union auboise, il insiste sur la vinification, notamment l'élaboration avec l'assemblage. Il pointe l'évolution des pratiques culturales de la vigne, liées à l'avancée des connaissances et de la recherche : évolution des gestes (taille, labour, buttage, ébourgeonnage), évolution des techniques (lutte contre les maladies, mécanisation, pesticides, sulfatage), évolution des mentalités (développement de la science, sélection clonale, porte-greffe, essais dans les vignes, prise en compte du climat et des saisons, préparation du sol).
- 2005_05_24_PG - Récit de vie - GILLET Pierre - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
S'appuyant sur son histoire personnelle et son expérience professionnelle de viticulteur aubois, l'informateur Pierre Gillet évoque l'encépagement dans l'Aube (choix des cépages), relatant la reconstitution du vignoble (éradication du gamay), l'introduction des clones, les droits de plantation, le remembrement. Revenant sur son installation dans les années 50, puis l'expansion de son exploitation, il développe les conditions de vie des vignerons à cette période. A l'origine de la Coopérative vinicole de Neuville et Buxeil (1951), une des coopératives fondatrices de l'Union auboise, il insiste sur la vinification, notamment l'élaboration avec l'assemblage. Il pointe l'évolution des pratiques culturales de la vigne, liées à l'avancée des connaissances et de la recherche : évolution des gestes (taille, labour, buttage, ébourgeonnage), évolution des techniques (lutte contre les maladies, mécanisation, pesticides, sulfatage), évolution des mentalités (développement de la science, sélection clonale, porte-greffe, essais dans les vignes, prise en compte du climat et des saisons, préparation du sol).
Cote(s) 2005_05_24_PG
Type d'archive Récit de vie
Informateur GILLET Pierre
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer
Archives vidéo
Cet entretien est consacré à Jean Gosset, agriculteur et viticulteur à la retraite. Denise Gosset, sa femme intervient ponctuellement, introduisant le travail des femmes. L'entretien porte principalement sur le travail de la vigne, la prise en compte des saisons et du climat. L'interviewé revient également sur l'évolution de la réglementation et des pratiques dans le domaine (palissage, sélection clonale, traitements, engrais, produits de synthèse, matériel). Rappelant le contexte de reclassement des terres agricoles en terres à vignes, ainsi que la nouvelle délimitation dessinée dans les années 50 (remembrement), il développe l'acquisition de son vignoble et les plantations, le développement de son exploitation à la fois agricole et viticole. Il mentionne les débuts de la manipulation, le choix des cépages, l'assemblage. Il note la nécessité de préparation des sols, les techniques et méthodes employées. Revenant aux pratiques culturales de la vigne, il raconte la taille et le greffage, détaille les travaux manuels, les labours. L'entretien se poursuit par le travail du vin (la vinification, les caves, le rythme de travail), la vente du raisin, le commerce du champagne.
- 2005_05_26_JG - Récit thématique - GOSSET Jean - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien est consacré à Jean Gosset, agriculteur et viticulteur à la retraite. Denise Gosset, sa femme intervient ponctuellement, introduisant le travail des femmes. L'entretien porte principalement sur le travail de la vigne, la prise en compte des saisons et du climat. L'interviewé revient également sur l'évolution de la réglementation et des pratiques dans le domaine (palissage, sélection clonale, traitements, engrais, produits de synthèse, matériel). Rappelant le contexte de reclassement des terres agricoles en terres à vignes, ainsi que la nouvelle délimitation dessinée dans les années 50 (remembrement), il développe l'acquisition de son vignoble et les plantations, le développement de son exploitation à la fois agricole et viticole. Il mentionne les débuts de la manipulation, le choix des cépages, l'assemblage. Il note la nécessité de préparation des sols, les techniques et méthodes employées. Revenant aux pratiques culturales de la vigne, il raconte la taille et le greffage, détaille les travaux manuels, les labours. L'entretien se poursuit par le travail du vin (la vinification, les caves, le rythme de travail), la vente du raisin, le commerce du champagne.
Cote(s) 2005_05_26_JG
Type d'archive Récit thématique
Informateur GOSSET Jean
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer

(+ 1)
Archives vidéo
Yves Mériot, chef de vignoble retraité, revient sur ses différents postes en maison de champagne. Egalement moniteur de taille et de greffage à la corporation des vignerons, il pose l'importance de la formation et de la réglementation. Suivant son évolution professionnelle d'ouvrier vigneron à chef de vignoble, l'entretien raconte l'évolution des pratiques culturales de la vigne (remembrement, plantations, encépagement) et des techniques du travail du vin, mentionnant les spécificités propres aux terroirs qui composent la Champagne viticole. Il évoque la rivalité entre les "Noirs" et les "Blancs", les différentes représentations de la figure du vigneron. L'interviewé insiste sur la pratique de la sélection clonale. Enfin, il évoque la vigne en foule, la vigne greffée.
- 2005_05_27_YM - Récit de vie - MERIOT Yves - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
Yves Mériot, chef de vignoble retraité, revient sur ses différents postes en maison de champagne. Egalement moniteur de taille et de greffage à la corporation des vignerons, il pose l'importance de la formation et de la réglementation. Suivant son évolution professionnelle d'ouvrier vigneron à chef de vignoble, l'entretien raconte l'évolution des pratiques culturales de la vigne (remembrement, plantations, encépagement) et des techniques du travail du vin, mentionnant les spécificités propres aux terroirs qui composent la Champagne viticole. Il évoque la rivalité entre les "Noirs" et les "Blancs", les différentes représentations de la figure du vigneron. L'interviewé insiste sur la pratique de la sélection clonale. Enfin, il évoque la vigne en foule, la vigne greffée.
Cote(s) 2005_05_27_YM
Type d'archive Récit de vie
Informateur MERIOT Yves
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer

(+ 1)
Archives vidéo
Cet entretien est consacré à Alain Collas, chef de vignoble à la retraite. Déroulant son parcours professionnel, l'interviewé revient sur l'état du vignoble de la maison Mumm dans les années 70 et s'intéresse à l'évolution des pratiques culturales de la vigne, de la préparation du sol. Mentionnant la troisième reconstitution du vignoble, il évoque la sélection clonale du pinot meunier et l'étude de son comportement (stabilité génétique), le rôle du CIVC, les échanges avec l'INRA pour développer la recherche et les essais sur les plants (multiplication végétative). Ce faisant, il analyse les avancées expérimentales (biotechnologies, fusion cellulaire, manipulation, déontologie) dans le domaine et leur perception par les acteurs de la Champagne viticole. Il positionne la maison Mumm et le développement de la recherche appliquée (dépôts de brevets, licences d'exploitation). L'entretien conclut par un retour sur l'organisation de la maison Mumm, puis du groupe, et sur les orientations stratégiques adoptées.
- 2005_05_31_AC - Récit de vie - COLLAS Alain - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien est consacré à Alain Collas, chef de vignoble à la retraite. Déroulant son parcours professionnel, l'interviewé revient sur l'état du vignoble de la maison Mumm dans les années 70 et s'intéresse à l'évolution des pratiques culturales de la vigne, de la préparation du sol. Mentionnant la troisième reconstitution du vignoble, il évoque la sélection clonale du pinot meunier et l'étude de son comportement (stabilité génétique), le rôle du CIVC, les échanges avec l'INRA pour développer la recherche et les essais sur les plants (multiplication végétative). Ce faisant, il analyse les avancées expérimentales (biotechnologies, fusion cellulaire, manipulation, déontologie) dans le domaine et leur perception par les acteurs de la Champagne viticole. Il positionne la maison Mumm et le développement de la recherche appliquée (dépôts de brevets, licences d'exploitation). L'entretien conclut par un retour sur l'organisation de la maison Mumm, puis du groupe, et sur les orientations stratégiques adoptées.
Cote(s) 2005_05_31_AC
Type d'archive Récit de vie
Informateur COLLAS Alain
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer

(+ 1)
Motoris√© par Alexandrie - ©