Au cœur du vignoble champenois, l'Institut International des Vins de Champagne a pour vocation d'animer des activités d'information et d'initiation à la connaissance des vins de Champagne complémentaires aux actions de promotion et d'accueil mises en oeuvre par toute la profession.
Fonds documentaire : Ouvrages / livres
Titre Les procès scandaleux en Champagne du Moyen-Age à nos jours
Cote OUV-PEL(1995)
Auteur Daniel PELLUS
Date 1995
Editeur MARTELLE EDITIONS
Nbre/N° de page

175p. ; photographies ; cartes postales ; bibliographie ; sommaire ;

Mots clés Histoire ; Droit
Résumé
Ce livre relate quelques procès scandaleux qui, du Moyen Age à nos jours, se sont déroulés en Champagne, sauf deux que l'on a renvoyés ailleurs pour des raisons de sécurité, mais qui concernaient des Champenois. Nous retrouvons ainsi deux procès de l'Inquisition : celui des 183 cathares brûlés vifs en 1239 au Mont-Aimé, et l'autodafé des juifs de Troyes en 1288. Deux affaires qui furent plus ou moins occultées par l'Histoire ; Un procès de sorcellerie unique en son genre : celui que Philippe le Bel fit organiser contre Guichard, l'évêque de Troyes ; Un procès de l'intolérance : celui de Nicolas Trumeau, le premier imprimeur rémois (un métier à risques) condamné à mort en 1563 pour avoir imprimé de la littérature interdite ; Deux procès révolutionnaires : ceux de l'abbé Musart, curé de Somme-Vesle, et d'un jeune Aubois, Louis-Joseph d'Eu Montigny, guillotinés à Reims en 1796 ; Deux procès prussiens : celui de l'abbé Miroy, curé de Cuchery, fusillé en 1871 et celui d'un modeste ouvrier rémois, fusillé en 1870 ; Un procès vraiment champenois : celui des vignerons qui ont mené la fameuse révolte de 1911 ; Un procès militaire : celui du Conseil de Guerre qui, en 1915, fit fusiller "pour l'exemple", sur le front de Champagne, quatre caporaux tirés au sort, qui n'ont été réhabilités que 19 ans après. Un Rémois, le lieutenant Herduin, subit le même sort, mais sans procès, en 1916 devant Douaumont ; et enfin, un procès nazi, qui fit grand bruit dans les derniers mois de l'occupation allemande : "l'affaire de Vogüé", qui se termina par cinq condamnations à mort. Tout cela au nom d'une Justice qui, dit-on souvent, est un jeu terrible et dangereux, soumis aux caprices de l'Histoire, et aussi aux caprices du Pouvoir...
Localisation (rayonnage) Salle de lecture - SECTION HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Nuage de tags

Motoris√© par Alexandrie - ©