Au cœur du vignoble champenois, l'Institut International des Vins de Champagne a pour vocation d'animer des activités d'information et d'initiation à la connaissance des vins de Champagne complémentaires aux actions de promotion et d'accueil mises en oeuvre par toute la profession.
Retour

Page : 1 / 3
Archives vidéo
Cet entretien met en lumière la célébration de la Saint Vincent, fête patronale des vignerons, dans un village en particulier. L'entretien évoque la genèse, l'organisation et l'évolution de la célébration, revient sur la création du comité des amis de la Saint Vincent. S'arrêtant sur les temps forts de la fête, l'entretien note les différents publics qui y assistent. L'entretien se conclut par l'évocation de la Saint Jean, fête patronale des cavistes. 
- 2005_06_10_an - Récit thématique - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien met en lumière la célébration de la Saint Vincent, fête patronale des vignerons, dans un village en particulier. L'entretien évoque la genèse, l'organisation et l'évolution de la célébration, revient sur la création du comité des amis de la Saint Vincent. S'arrêtant sur les temps forts de la fête, l'entretien note les différents publics qui y assistent. L'entretien se conclut par l'évocation de la Saint Jean, fête patronale des cavistes. 
Cote(s) 2005_06_10_an
Type d'archive Récit thématique
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Jean Pongnian, ouvrier vigneron devenu chef de vignoble pour la maison Mumm, mentionne le contexte socio-économique du vignoble champenois dans les années 35-40. Il revient sur l'apprentissage des savoir-faire et pratiques culturales de la vigne et du sol (vignes en foule, travail manuel, provignage, fumure, taille, etc.), cite la notion d'esthétisme de la vigne. Il associe culture de la vigne, saisons et climat. Il assure l'importance de la formation. Revenant sur sa carrière chez Mumm, et sur son propre vignoble, il introduit les évolutions techniques et matérielles qui ont impacté le travail de la vigne, sur l'organisation et les conditions de travail du personnel, et de la main d'oeuvre viticole en général. Il détaille les techniques de sélection Massale et clonale, les plantations, les parcelles expérimentales. Il 
- 2005_06_06_JP - Récit thématique - PONGNIAN Jean - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
Jean Pongnian, ouvrier vigneron devenu chef de vignoble pour la maison Mumm, mentionne le contexte socio-économique du vignoble champenois dans les années 35-40. Il revient sur l'apprentissage des savoir-faire et pratiques culturales de la vigne et du sol (vignes en foule, travail manuel, provignage, fumure, taille, etc.), cite la notion d'esthétisme de la vigne. Il associe culture de la vigne, saisons et climat. Il assure l'importance de la formation. Revenant sur sa carrière chez Mumm, et sur son propre vignoble, il introduit les évolutions techniques et matérielles qui ont impacté le travail de la vigne, sur l'organisation et les conditions de travail du personnel, et de la main d'oeuvre viticole en général. Il détaille les techniques de sélection Massale et clonale, les plantations, les parcelles expérimentales. Il 
Cote(s) 2005_06_06_JP
Type d'archive Récit thématique
Informateur PONGNIAN Jean
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer

(+ 1)
Archives vidéo
Cet entretien relate la vie quotidienne, les célébrations et loisirs, l'activité économique, dans un village agricole champenois, durant la première moitié du XXème siècle.
- 2008_03_11_an - Récit de vie - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien relate la vie quotidienne, les célébrations et loisirs, l'activité économique, dans un village agricole champenois, durant la première moitié du XXème siècle.
Cote(s) 2008_03_11_an
Type d'archive Récit de vie
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Il s'agit du deuxième entretien de Jean Bautrait, chef de vignoble chez Perrier-Jouët. Revenant sur la période d'Occupation, le témoin relate les débuts de la manipulation et la réalité du commerce du champagne avant et pendant la guerre. Il évoque ensuite l'essor de la vente de raisin après guerre. Ce faisant, il revient sur la pratique culturale de la vigne (labour, boues de ville), l'évolution des techniques et traitements, l'organisation du travail dans les vignes. Rappelant ses différents postes, il mentionne les arrachages et les plantations de vignes, la préparation du sol. Il raconte les conditions de travail des ouvriers viticoles, les vendanges.
- 2008_09_05_JB - Récit de vie - BAUTRAIT Jean - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Il s'agit du deuxième entretien de Jean Bautrait, chef de vignoble chez Perrier-Jouët. Revenant sur la période d'Occupation, le témoin relate les débuts de la manipulation et la réalité du commerce du champagne avant et pendant la guerre. Il évoque ensuite l'essor de la vente de raisin après guerre. Ce faisant, il revient sur la pratique culturale de la vigne (labour, boues de ville), l'évolution des techniques et traitements, l'organisation du travail dans les vignes. Rappelant ses différents postes, il mentionne les arrachages et les plantations de vignes, la préparation du sol. Il raconte les conditions de travail des ouvriers viticoles, les vendanges.
Cote(s) 2008_09_05_JB
Type d'archive Récit de vie
Informateur BAUTRAIT Jean
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Ce troisième entretien d'Henri Chappier, ouvrier caviste et viticulteur à la retraite, est axé sur son évolution professionnelle. Evoquant le travail du vin en cave pour la maison Oudinot, l'interviewé revient sur l'installation de son exploitation (vignes, matériel, cave). Il mentionne les chantiers, la vente de ses raisins au Négoce (maison Heidsieck Monopole), le tirage de son vin, le pressurage en prestation. Ce faisant, il se remémore la pratique culturale de la vigne (labour, cheval, buttage, boues de ville, taille, enherbement, etc.), l'organisation des tâches en fonction des saisons, l'arrivée de la mécanisation et l'évolution des traitements. Revenant sur l'Occupation de la Marne, il raconte les pénuries et les difficultés de ravitaillement en matières premières. Henri Chappier revient ensuite sur le reclassement des terres agricoles en terrains à vignes par le CIVC, et les transformations du paysage champenois qui en ont découlé. 
- 2005_08_11_HC - Récit de vie - CHAPPIER Henri - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Ce troisième entretien d'Henri Chappier, ouvrier caviste et viticulteur à la retraite, est axé sur son évolution professionnelle. Evoquant le travail du vin en cave pour la maison Oudinot, l'interviewé revient sur l'installation de son exploitation (vignes, matériel, cave). Il mentionne les chantiers, la vente de ses raisins au Négoce (maison Heidsieck Monopole), le tirage de son vin, le pressurage en prestation. Ce faisant, il se remémore la pratique culturale de la vigne (labour, cheval, buttage, boues de ville, taille, enherbement, etc.), l'organisation des tâches en fonction des saisons, l'arrivée de la mécanisation et l'évolution des traitements. Revenant sur l'Occupation de la Marne, il raconte les pénuries et les difficultés de ravitaillement en matières premières. Henri Chappier revient ensuite sur le reclassement des terres agricoles en terrains à vignes par le CIVC, et les transformations du paysage champenois qui en ont découlé. 
Cote(s) 2005_08_11_HC
Type d'archive Récit de vie
Informateur CHAPPIER Henri
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Cet entretien met en lumière le récit de vie d'une femme, dans le milieu agricole champenois des années 50. - 2005_07_18_an - Récit thématique - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte Cet entretien met en lumière le récit de vie d'une femme, dans le milieu agricole champenois des années 50.
Cote(s) 2005_07_18_an
Type d'archive Récit thématique
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Cet entretien propose la vision de l'activité économique et commerciale d'un village viticole champenois avant 1950. Les différents secteurs sont mentionnés (vignoble et négoce, chemins de fer, gravière, scierie, usine à gaz, artisanat, etc.), le rôle prégnant du canal est évoqué. L'entretien se focalise sur l'activité viticole, la livraison du raisin, la coopération. Enfin, c'est l'occasion de se remémorer la célébration de la Saint Vincent, fête des vignerons, et la Saint Jean, fête des cavistes.
- 2004_08_31_an - Récit thématique - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien propose la vision de l'activité économique et commerciale d'un village viticole champenois avant 1950. Les différents secteurs sont mentionnés (vignoble et négoce, chemins de fer, gravière, scierie, usine à gaz, artisanat, etc.), le rôle prégnant du canal est évoqué. L'entretien se focalise sur l'activité viticole, la livraison du raisin, la coopération. Enfin, c'est l'occasion de se remémorer la célébration de la Saint Vincent, fête des vignerons, et la Saint Jean, fête des cavistes.
Cote(s) 2004_08_31_an
Type d'archive Récit thématique
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Cet entretien est consacré à Serge Tranoy, instituteur à la retraite. L'interviewé rappelle son parcours scolaire pour devenir instituteur. Il développe ensuite ses différents postes. Ce faisant, il revient sur les conditions de vie dans son village natal, Cumières, posant le contexte socio-économique avant-guerre. Il raconte le quotidien des viticulteurs, mais également des ouvriers vignerons employés chez des négociants. Il rappelle le sentiment du personnel de Maisons de champagne d'appartenir à une affaire familiale. Il détaille les activités des métiers du travail du vin en caves, la polyvalence et la formation sur le tas. Serge Tranoy revient ensuite sur l'exploitation familiale (pluri-activités), notamment sur la constitution du vignoble et l'importance de la transmission. Il note alors les débuts de la manipulation dans le village, l'évolution des techniques, du matériel et des métiers. 
- 2004_07_07_ST - Récit de vie - TRANOY Serge - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien est consacré à Serge Tranoy, instituteur à la retraite. L'interviewé rappelle son parcours scolaire pour devenir instituteur. Il développe ensuite ses différents postes. Ce faisant, il revient sur les conditions de vie dans son village natal, Cumières, posant le contexte socio-économique avant-guerre. Il raconte le quotidien des viticulteurs, mais également des ouvriers vignerons employés chez des négociants. Il rappelle le sentiment du personnel de Maisons de champagne d'appartenir à une affaire familiale. Il détaille les activités des métiers du travail du vin en caves, la polyvalence et la formation sur le tas. Serge Tranoy revient ensuite sur l'exploitation familiale (pluri-activités), notamment sur la constitution du vignoble et l'importance de la transmission. Il note alors les débuts de la manipulation dans le village, l'évolution des techniques, du matériel et des métiers. 
Cote(s) 2004_07_07_ST
Type d'archive Récit de vie
Informateur TRANOY Serge
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Cet entretien met en lumière le parcours personnel et professionnel de Marie-Thérèse Leblanc. Revenant sur son enfance et l'exploitation familiale, elle évoque les conséquences de la Seconde Guerre mondiale, la mobilisation, l'évacuation et le retour d'exode dans son village champenois, Ambonnay. Elle se remémore la vie quotidienne, l'organisation des journées, les loisirs, la présence allemande. Mentionnant la pluri-activité de l'exploitation familiale, elle met en avant le travail de la vigne, la vente du raisin, la coopérative. Après le récit de son mariage et de son installation à Dizy, elle rappelle l'évolution des techniques (mécanisation), l'impact sur l'organisation des activités, son apprentissage du "métier" de vigneron (taille, achat de vignes, etc.) et l'adéquation avec la vie de femme au foyer.
- 2004_05_03_ML - Récit de vie - LEBLANC Marie-Thérèse - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien met en lumière le parcours personnel et professionnel de Marie-Thérèse Leblanc. Revenant sur son enfance et l'exploitation familiale, elle évoque les conséquences de la Seconde Guerre mondiale, la mobilisation, l'évacuation et le retour d'exode dans son village champenois, Ambonnay. Elle se remémore la vie quotidienne, l'organisation des journées, les loisirs, la présence allemande. Mentionnant la pluri-activité de l'exploitation familiale, elle met en avant le travail de la vigne, la vente du raisin, la coopérative. Après le récit de son mariage et de son installation à Dizy, elle rappelle l'évolution des techniques (mécanisation), l'impact sur l'organisation des activités, son apprentissage du "métier" de vigneron (taille, achat de vignes, etc.) et l'adéquation avec la vie de femme au foyer.
Cote(s) 2004_05_03_ML
Type d'archive Récit de vie
Informateur LEBLANC Marie-Thérèse
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Détaillant ses études de médecine à Reims, puis à Paris, dans un climat de guerre, Michel Jama, médecin retraité, déroule ses différentes affectations comme interne, son installation à Aÿ en tant que médecin de famille, l'évolution des maladies (dites modernes, génétique, handicap), des traitements (pénicilline) et des procédés médicaux (anesthésie). Analysant la perception et le rôle d'un médecin de famille, il évoque la pratique des accouchements à domicile, puis à l'hôpital, l'organisation et la répartition des tâches avec la sage-femme. Il note le changement des mentalités face aux progrès de la médecine, les mutations physiques des lieux d'accueil des malades, le développement de la sécurité sociale et de la mutuelle. 
- 2003_03_19_MJ - Récit de vie - JAMA Michel - MAMHOUDI Christèle
Type Archives vidéo
Contexte
Détaillant ses études de médecine à Reims, puis à Paris, dans un climat de guerre, Michel Jama, médecin retraité, déroule ses différentes affectations comme interne, son installation à Aÿ en tant que médecin de famille, l'évolution des maladies (dites modernes, génétique, handicap), des traitements (pénicilline) et des procédés médicaux (anesthésie). Analysant la perception et le rôle d'un médecin de famille, il évoque la pratique des accouchements à domicile, puis à l'hôpital, l'organisation et la répartition des tâches avec la sage-femme. Il note le changement des mentalités face aux progrès de la médecine, les mutations physiques des lieux d'accueil des malades, le développement de la sécurité sociale et de la mutuelle. 
Cote(s) 2003_03_19_MJ
Type d'archive Récit de vie
Informateur JAMA Michel
Collecteur MAMHOUDI Christèle
Fermer Fermer
Motoris√© par Alexandrie - ©