Au cœur du vignoble champenois, l'Institut International des Vins de Champagne a pour vocation d'animer des activités d'information et d'initiation à la connaissance des vins de Champagne complémentaires aux actions de promotion et d'accueil mises en oeuvre par toute la profession.
Retour

Page : 1 / 7
N° de périodique
Le Vigneron Champenois - N°2 / 82e année - PER-VIG-N2(1961) - 1961 - salle de lecture - PERIODIQUES
Type N° de périodique
Titre de la revue Le Vigneron Champenois
N° Revue / volume N°2 / 82e année
Cote PER-VIG-N2(1961)
Date 1961
Localisation (rayonnage) salle de lecture - PERIODIQUES
Fermer Fermer
Archives vidéo
Il s'agit d'un entretien à deux voix : Janine Huard (1921) et Mme Grangé, née Huard (1927). Les deux témoins, deux soeurs, évoquent leur vécu de la Seconde Guerre mondiale dans la Marne. L'entretien revient plus spécifiquement sur l'organisation de la vie quotidienne avec la présence allemande pendant l'Occupation, dans le village de Mareuil. Les deux témoins développent les actions de la Résistance, l'aide des villageois au mouvement, les descentes de la Gestapo. Elles mentionnent la poursuite des activités des exploitations familiales (carrière, scierie, mais aussi vignoble), le travail des femmes. Rappelant les bombardements de 1944, elles notent le rôle de refuges des caves. Enfin, les deux soeurs racontent la Libération à Mareuil, l'accueil et le stationnement des Américains, les représailles aux collaborateurs. 
- 2006_02_09_GH - Récit thématique - GRANGE Marie ; HUARD Janine - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Il s'agit d'un entretien à deux voix : Janine Huard (1921) et Mme Grangé, née Huard (1927). Les deux témoins, deux soeurs, évoquent leur vécu de la Seconde Guerre mondiale dans la Marne. L'entretien revient plus spécifiquement sur l'organisation de la vie quotidienne avec la présence allemande pendant l'Occupation, dans le village de Mareuil. Les deux témoins développent les actions de la Résistance, l'aide des villageois au mouvement, les descentes de la Gestapo. Elles mentionnent la poursuite des activités des exploitations familiales (carrière, scierie, mais aussi vignoble), le travail des femmes. Rappelant les bombardements de 1944, elles notent le rôle de refuges des caves. Enfin, les deux soeurs racontent la Libération à Mareuil, l'accueil et le stationnement des Américains, les représailles aux collaborateurs. 
Cote(s) 2006_02_09_GH
Type d'archive Récit thématique
Informateur GRANGE Marie ; HUARD Janine
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Mémoires et rapports
Histoire d’un patrimoine, les cabanes de vignes - MEMR-GHO(2010) - Autre ... - Groupe Histoire d'Oger
Type Mémoires et rapports
Titre Histoire d’un patrimoine, les cabanes de vignes
Cote MEMR-GHO(2010)
Type de mémoire / rapport Autre ...
Auteur(s) Groupe Histoire d'Oger
Fermer Fermer
Archives vidéo
Directeur du centre d'apprentissage d'Epernay (1944), chef de cave de la Maison Veuve Clicquot (1968), Charles Delhaye livre une vision concrète d'un monde professionnel souterrain, peu dévoilé. Formé en apprentissage, il passe par tous les stades de la production à l'élaboration et appréhende concrètement les différents corps de métiers (tonneaux, vendanges, remuage, dégorgement, etc.) la pénibilité de ces professions. Il livre sa vision de l'évolution du travail dans les caves, vit les transformations profondes issues de la mécanisation (organisation du travail, disparition de métiers, gestion humaine) et les progrès de la technologie (cuves inox, gyropalette, habillage, etc.). Il conclut l'entretien sur son métier de chef de cave, l'oenologie et la nécessité d'une formation continue pour développer ses connaissances et maintenir un haut niveau en technique scientifique. 
- 2001_04_26_CD - Récit de vie - DELHAYE Charles - CHAUVE Yves
Type Archives vidéo
Contexte
Directeur du centre d'apprentissage d'Epernay (1944), chef de cave de la Maison Veuve Clicquot (1968), Charles Delhaye livre une vision concrète d'un monde professionnel souterrain, peu dévoilé. Formé en apprentissage, il passe par tous les stades de la production à l'élaboration et appréhende concrètement les différents corps de métiers (tonneaux, vendanges, remuage, dégorgement, etc.) la pénibilité de ces professions. Il livre sa vision de l'évolution du travail dans les caves, vit les transformations profondes issues de la mécanisation (organisation du travail, disparition de métiers, gestion humaine) et les progrès de la technologie (cuves inox, gyropalette, habillage, etc.). Il conclut l'entretien sur son métier de chef de cave, l'oenologie et la nécessité d'une formation continue pour développer ses connaissances et maintenir un haut niveau en technique scientifique. 
Cote(s) 2001_04_26_CD
Type d'archive Récit de vie
Informateur DELHAYE Charles
Collecteur CHAUVE Yves
Fermer Fermer

(+ 1)
N° de périodique
Le Vigneron Champenois - N°11 / 81e année - PER-VIG-N11(1960) - 1960 - salle de lecture - PERIODIQUES
Type N° de périodique
Titre de la revue Le Vigneron Champenois
N° Revue / volume N°11 / 81e année
Cote PER-VIG-N11(1960)
Date 1960
Localisation (rayonnage) salle de lecture - PERIODIQUES
Fermer Fermer
Archives vidéo
Cet entretien développe la formation et l'apprentissage des techniques et savoir-faire des différents postes d'activité du travail en cave, l'évolution professionnelle du caviste. Il mentionne le travail des femmes dans les caves, développe les évolution qui ont impacté le travail du vin en cave. Sont notamment abordées les conditions de travail des ouvriers cavistes durant la Seconde Guerre mondiale et la période d'occupation.
- 2007_11_19_an - Récit thématique - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien développe la formation et l'apprentissage des techniques et savoir-faire des différents postes d'activité du travail en cave, l'évolution professionnelle du caviste. Il mentionne le travail des femmes dans les caves, développe les évolution qui ont impacté le travail du vin en cave. Sont notamment abordées les conditions de travail des ouvriers cavistes durant la Seconde Guerre mondiale et la période d'occupation.
Cote(s) 2007_11_19_an
Type d'archive Récit thématique
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Revenant sur sa formation au centre d'apprentissage des cavistes d'Epernay, Michel Laudy, chef de cave production pour la maison De Castellane (1984), pointe la polyvalence et les facultés d'adaptation des apprentis ouvriers cavistes. Passé par tous les postes selon "la chronologie du vin" (moûts et cuverie, cave, chantier de dégorgement), il s'attarde sur les métiers du travail en cave dans les années 50-60, et plus particulièrement sur le rôle du chef du service cave (l'exemple marquant d'Hubert Moreau). Il détaille l'évolution des méthodes, techniques et matériel (robotisation, mutation des pratiques, essais), tout en assurant l'importance de la transmission des savoir-faire vinicoles (dégorgement, remuage, ficelage, etc.). Il mentionne la formation d'équipes de dégustation , l'importance du contrôle visuel et gustatif du vin, les liens avec le laboratoire et la station oenologique. L'entretien se conclut avec la mention de la Saint-Jean, fête des cavistes.
- 2007_02_27_ML - Récit thématique - LAUDY Michel - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Revenant sur sa formation au centre d'apprentissage des cavistes d'Epernay, Michel Laudy, chef de cave production pour la maison De Castellane (1984), pointe la polyvalence et les facultés d'adaptation des apprentis ouvriers cavistes. Passé par tous les postes selon "la chronologie du vin" (moûts et cuverie, cave, chantier de dégorgement), il s'attarde sur les métiers du travail en cave dans les années 50-60, et plus particulièrement sur le rôle du chef du service cave (l'exemple marquant d'Hubert Moreau). Il détaille l'évolution des méthodes, techniques et matériel (robotisation, mutation des pratiques, essais), tout en assurant l'importance de la transmission des savoir-faire vinicoles (dégorgement, remuage, ficelage, etc.). Il mentionne la formation d'équipes de dégustation , l'importance du contrôle visuel et gustatif du vin, les liens avec le laboratoire et la station oenologique. L'entretien se conclut avec la mention de la Saint-Jean, fête des cavistes.
Cote(s) 2007_02_27_ML
Type d'archive Récit thématique
Informateur LAUDY Michel
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Cet entretien est consacré à H. Patinet, ouvrier caviste pour la Maison Laurent Perrier. L'entretien est l'occasion de présenter le quotidien et les gestes d'un caviste dans une Maison de champagne. L'interviewé introduit des termes techniques associés aux différents postes d'activité du travail du vin en cave. Distinguant les différents chantiers, il aborde l'évolution des techniques et du matériel, les formations suivies (Fort Chabrol, laboratoire, CIVC), l'essor de l'oenologie. Evoquant son épouse, il revient sur le travail des femmes en cave. Il conclut l'entretien en décrivant une certaine forme de transmission d'un savoir-faire aux vignerons manipulants qui débutaient.
- 2006_08_07_HP - Récit thématique - PATINET H. - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien est consacré à H. Patinet, ouvrier caviste pour la Maison Laurent Perrier. L'entretien est l'occasion de présenter le quotidien et les gestes d'un caviste dans une Maison de champagne. L'interviewé introduit des termes techniques associés aux différents postes d'activité du travail du vin en cave. Distinguant les différents chantiers, il aborde l'évolution des techniques et du matériel, les formations suivies (Fort Chabrol, laboratoire, CIVC), l'essor de l'oenologie. Evoquant son épouse, il revient sur le travail des femmes en cave. Il conclut l'entretien en décrivant une certaine forme de transmission d'un savoir-faire aux vignerons manipulants qui débutaient.
Cote(s) 2006_08_07_HP
Type d'archive Récit thématique
Informateur PATINET H.
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
L'entretien est axé sur l'apprentissage universitaire, puis l'exercice concret du métier d'oenologue (entre recherche et pratique) en Maison de champagne. Les contenus et l'organisation de la formation Diplôme National d'Oenologue (DNO) à Bordeaux, le rôle et la structuration de l'Union des Oenologues sont développés. L'entretien évoque les évolutions techniques qui ont impacté le métier d'oenologue, l'état de la recherche, l'approche de la dégustation, l'élaboration d'une cuvée. L'entretien se conclut sur l'avenir des jeunes diplômés en oenologie. 
- 2006_12_19_an - Récit thématique - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
L'entretien est axé sur l'apprentissage universitaire, puis l'exercice concret du métier d'oenologue (entre recherche et pratique) en Maison de champagne. Les contenus et l'organisation de la formation Diplôme National d'Oenologue (DNO) à Bordeaux, le rôle et la structuration de l'Union des Oenologues sont développés. L'entretien évoque les évolutions techniques qui ont impacté le métier d'oenologue, l'état de la recherche, l'approche de la dégustation, l'élaboration d'une cuvée. L'entretien se conclut sur l'avenir des jeunes diplômés en oenologie. 
Cote(s) 2006_12_19_an
Type d'archive Récit thématique
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
A travers le parcours professionnel de Bernard Morisot, ouvrier caviste, ce sont les conditions d'exercice et l'organisation du travail dans les caves de la Maison Veuve Clicquot qui sont ici abordées. Ainsi, l'interviewé expose sa découverte du métier, son évolution poste par poste et sa formation sur le terrain par la transmission des savoir-faire des autres employés. Il évoque l'aménagement et l'architecture de ce bâti particulier, l'organisation et la répartition des activités dans les caves. Développant les pratiques vinicoles à l'oeuvre, il continue en précisant l'évolution du travail suite à l'arrivée des innovations techniques. Bernard Morisot conclut l'entretien sur la célébration de la Saint Jean, fête des cavistes, citant la corporation des tonneliers et des ouvriers des caves (Mutuelle du Champagne).
- 2006_03_02_BM - Récit thématique - MORISOT Bernard - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
A travers le parcours professionnel de Bernard Morisot, ouvrier caviste, ce sont les conditions d'exercice et l'organisation du travail dans les caves de la Maison Veuve Clicquot qui sont ici abordées. Ainsi, l'interviewé expose sa découverte du métier, son évolution poste par poste et sa formation sur le terrain par la transmission des savoir-faire des autres employés. Il évoque l'aménagement et l'architecture de ce bâti particulier, l'organisation et la répartition des activités dans les caves. Développant les pratiques vinicoles à l'oeuvre, il continue en précisant l'évolution du travail suite à l'arrivée des innovations techniques. Bernard Morisot conclut l'entretien sur la célébration de la Saint Jean, fête des cavistes, citant la corporation des tonneliers et des ouvriers des caves (Mutuelle du Champagne).
Cote(s) 2006_03_02_BM
Type d'archive Récit thématique
Informateur MORISOT Bernard
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Motoris√© par Alexandrie - ©