Au cœur du vignoble champenois, l'Institut International des Vins de Champagne a pour vocation d'animer des activités d'information et d'initiation à la connaissance des vins de Champagne complémentaires aux actions de promotion et d'accueil mises en oeuvre par toute la profession.
Retour

Page : 1 / 2
Archives vidéo
Fort de son expérience d'ouvrier vigneron en maison de champagne, Bernard Leblanc livre ici un témoignage averti sur l'évolution des pratiques culturales de la vigne (de la vigne en foule à la culture en ligne, labour, buttage/débuttage, mécanisation du vignoble, culture raisonnée). Il revient sur l'observation du comportement des différents cépages. Il détaille les techniques de greffage (porte-greffe, sélection Massale et clonale), de taille, la nécessité de préparation du sol pour la plantation (pratique, réglementation). Evoquant les conditions de travail chez Mumm, il raconte son quotidien de double actif et développe sur son exploitation personnelle.
- 2005_06_08_BL - Récit thématique - LEBLANC Bernard - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
Fort de son expérience d'ouvrier vigneron en maison de champagne, Bernard Leblanc livre ici un témoignage averti sur l'évolution des pratiques culturales de la vigne (de la vigne en foule à la culture en ligne, labour, buttage/débuttage, mécanisation du vignoble, culture raisonnée). Il revient sur l'observation du comportement des différents cépages. Il détaille les techniques de greffage (porte-greffe, sélection Massale et clonale), de taille, la nécessité de préparation du sol pour la plantation (pratique, réglementation). Evoquant les conditions de travail chez Mumm, il raconte son quotidien de double actif et développe sur son exploitation personnelle.
Cote(s) 2005_06_08_BL
Type d'archive Récit thématique
Informateur LEBLANC Bernard
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer
Archives vidéo
Jean Pongnian, ouvrier vigneron devenu chef de vignoble pour la maison Mumm, mentionne le contexte socio-économique du vignoble champenois dans les années 35-40. Il revient sur l'apprentissage des savoir-faire et pratiques culturales de la vigne et du sol (vignes en foule, travail manuel, provignage, fumure, taille, etc.), cite la notion d'esthétisme de la vigne. Il associe culture de la vigne, saisons et climat. Il assure l'importance de la formation. Revenant sur sa carrière chez Mumm, et sur son propre vignoble, il introduit les évolutions techniques et matérielles qui ont impacté le travail de la vigne, sur l'organisation et les conditions de travail du personnel, et de la main d'oeuvre viticole en général. Il détaille les techniques de sélection Massale et clonale, les plantations, les parcelles expérimentales. Il 
- 2005_06_06_JP - Récit thématique - PONGNIAN Jean - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
Jean Pongnian, ouvrier vigneron devenu chef de vignoble pour la maison Mumm, mentionne le contexte socio-économique du vignoble champenois dans les années 35-40. Il revient sur l'apprentissage des savoir-faire et pratiques culturales de la vigne et du sol (vignes en foule, travail manuel, provignage, fumure, taille, etc.), cite la notion d'esthétisme de la vigne. Il associe culture de la vigne, saisons et climat. Il assure l'importance de la formation. Revenant sur sa carrière chez Mumm, et sur son propre vignoble, il introduit les évolutions techniques et matérielles qui ont impacté le travail de la vigne, sur l'organisation et les conditions de travail du personnel, et de la main d'oeuvre viticole en général. Il détaille les techniques de sélection Massale et clonale, les plantations, les parcelles expérimentales. Il 
Cote(s) 2005_06_06_JP
Type d'archive Récit thématique
Informateur PONGNIAN Jean
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer

(+ 1)
Archives vidéo
Cet entretien est consacré à Alain Collas, chef de vignoble à la retraite. Déroulant son parcours professionnel, l'interviewé revient sur l'état du vignoble de la maison Mumm dans les années 70 et s'intéresse à l'évolution des pratiques culturales de la vigne, de la préparation du sol. Mentionnant la troisième reconstitution du vignoble, il évoque la sélection clonale du pinot meunier et l'étude de son comportement (stabilité génétique), le rôle du CIVC, les échanges avec l'INRA pour développer la recherche et les essais sur les plants (multiplication végétative). Ce faisant, il analyse les avancées expérimentales (biotechnologies, fusion cellulaire, manipulation, déontologie) dans le domaine et leur perception par les acteurs de la Champagne viticole. Il positionne la maison Mumm et le développement de la recherche appliquée (dépôts de brevets, licences d'exploitation). L'entretien conclut par un retour sur l'organisation de la maison Mumm, puis du groupe, et sur les orientations stratégiques adoptées.
- 2005_05_31_AC - Récit de vie - COLLAS Alain - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien est consacré à Alain Collas, chef de vignoble à la retraite. Déroulant son parcours professionnel, l'interviewé revient sur l'état du vignoble de la maison Mumm dans les années 70 et s'intéresse à l'évolution des pratiques culturales de la vigne, de la préparation du sol. Mentionnant la troisième reconstitution du vignoble, il évoque la sélection clonale du pinot meunier et l'étude de son comportement (stabilité génétique), le rôle du CIVC, les échanges avec l'INRA pour développer la recherche et les essais sur les plants (multiplication végétative). Ce faisant, il analyse les avancées expérimentales (biotechnologies, fusion cellulaire, manipulation, déontologie) dans le domaine et leur perception par les acteurs de la Champagne viticole. Il positionne la maison Mumm et le développement de la recherche appliquée (dépôts de brevets, licences d'exploitation). L'entretien conclut par un retour sur l'organisation de la maison Mumm, puis du groupe, et sur les orientations stratégiques adoptées.
Cote(s) 2005_05_31_AC
Type d'archive Récit de vie
Informateur COLLAS Alain
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer

(+ 1)
Archives vidéo
Cet entretien est consacré à Jean Gosset, agriculteur et viticulteur à la retraite. Denise Gosset, sa femme intervient ponctuellement, introduisant le travail des femmes. L'entretien porte principalement sur le travail de la vigne, la prise en compte des saisons et du climat. L'interviewé revient également sur l'évolution de la réglementation et des pratiques dans le domaine (palissage, sélection clonale, traitements, engrais, produits de synthèse, matériel). Rappelant le contexte de reclassement des terres agricoles en terres à vignes, ainsi que la nouvelle délimitation dessinée dans les années 50 (remembrement), il développe l'acquisition de son vignoble et les plantations, le développement de son exploitation à la fois agricole et viticole. Il mentionne les débuts de la manipulation, le choix des cépages, l'assemblage. Il note la nécessité de préparation des sols, les techniques et méthodes employées. Revenant aux pratiques culturales de la vigne, il raconte la taille et le greffage, détaille les travaux manuels, les labours. L'entretien se poursuit par le travail du vin (la vinification, les caves, le rythme de travail), la vente du raisin, le commerce du champagne.
- 2005_05_26_JG - Récit thématique - GOSSET Jean - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien est consacré à Jean Gosset, agriculteur et viticulteur à la retraite. Denise Gosset, sa femme intervient ponctuellement, introduisant le travail des femmes. L'entretien porte principalement sur le travail de la vigne, la prise en compte des saisons et du climat. L'interviewé revient également sur l'évolution de la réglementation et des pratiques dans le domaine (palissage, sélection clonale, traitements, engrais, produits de synthèse, matériel). Rappelant le contexte de reclassement des terres agricoles en terres à vignes, ainsi que la nouvelle délimitation dessinée dans les années 50 (remembrement), il développe l'acquisition de son vignoble et les plantations, le développement de son exploitation à la fois agricole et viticole. Il mentionne les débuts de la manipulation, le choix des cépages, l'assemblage. Il note la nécessité de préparation des sols, les techniques et méthodes employées. Revenant aux pratiques culturales de la vigne, il raconte la taille et le greffage, détaille les travaux manuels, les labours. L'entretien se poursuit par le travail du vin (la vinification, les caves, le rythme de travail), la vente du raisin, le commerce du champagne.
Cote(s) 2005_05_26_JG
Type d'archive Récit thématique
Informateur GOSSET Jean
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer

(+ 1)
Archives vidéo
Revenant brièvement sur le travail du vin en cave et les débuts de la manipulation, l'entretien y associe les pratiques culturales de la vigne et du sol. Ce faisant, il développe les savoir-faire et techniques (palissage, décavaillonage, buttage, taille, greffage, sélection clonale), mentionne l'impact de l'évolution des pratiques (mécanisation, traitements, engrais). L'entretien rappelle la pratique de l'encépagement, (choix des cépages, choix des sols, plantation de la vigne), la réalité du remembrement. C'est l'occasion de citer l'existence des vignes en franc de pied, les vignes en foule. L'entretien met en lumière l'effort porté sur une pratique de la vigne en lien avec les saisons et le climat, l'utilité des essais (collaboration avec l'AVC). La conclusion de l'entretien oriente le propos vers l'élaboration et le rôle des caves.
- 2005_05_26_ana - Récit thématique - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
Revenant brièvement sur le travail du vin en cave et les débuts de la manipulation, l'entretien y associe les pratiques culturales de la vigne et du sol. Ce faisant, il développe les savoir-faire et techniques (palissage, décavaillonage, buttage, taille, greffage, sélection clonale), mentionne l'impact de l'évolution des pratiques (mécanisation, traitements, engrais). L'entretien rappelle la pratique de l'encépagement, (choix des cépages, choix des sols, plantation de la vigne), la réalité du remembrement. C'est l'occasion de citer l'existence des vignes en franc de pied, les vignes en foule. L'entretien met en lumière l'effort porté sur une pratique de la vigne en lien avec les saisons et le climat, l'utilité des essais (collaboration avec l'AVC). La conclusion de l'entretien oriente le propos vers l'élaboration et le rôle des caves.
Cote(s) 2005_05_26_ana
Type d'archive Récit thématique
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer
Archives vidéo
Cet entretien met en lumière l'encépagement de l'Aube et les débuts de la manipulation au début du XXème siècle. Le témoin revient sur les premières plantations de vignes dans les années 50, les cépages (cépages cachés : arbane, pinot blanc), la sélection des greffons, la sélection clonale, les techniques de taille. C'est également l'occasion d'évoquer l'évolution des pratiques culturales de la vigne et de préparation du sol, l'adaptation selon les saisons.
- 2005_05_24_an - Récit de vie - PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien met en lumière l'encépagement de l'Aube et les débuts de la manipulation au début du XXème siècle. Le témoin revient sur les premières plantations de vignes dans les années 50, les cépages (cépages cachés : arbane, pinot blanc), la sélection des greffons, la sélection clonale, les techniques de taille. C'est également l'occasion d'évoquer l'évolution des pratiques culturales de la vigne et de préparation du sol, l'adaptation selon les saisons.
Cote(s) 2005_05_24_an
Type d'archive Récit de vie
Collecteur PAYAN Rachel ; BOIDRON Valérie
Fermer Fermer

(+ 1)
Archives vidéo
Cet entretien relate les conditions de vie sociales et économiques au sein d'un village viticole champenois avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Il développe les conditions d'exercice du métier d'ouvrier viticole en maison de champagne, l'apprentissage des techniques et des gestes liés au travail de la vigne. Ce faisant, la pratique culturale de la vigne et la préparation du sol sont détaillées. Le témoignage pointe les évolutions techniques et matérielles qui sont survenues, les campagnes de plantations des maisons. Le poids du syndicalisme dans les relations Vignoble-Négoce apparaît (commissions paritaires). 
- 2008_10_06_an - Récit thématique - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Cet entretien relate les conditions de vie sociales et économiques au sein d'un village viticole champenois avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. Il développe les conditions d'exercice du métier d'ouvrier viticole en maison de champagne, l'apprentissage des techniques et des gestes liés au travail de la vigne. Ce faisant, la pratique culturale de la vigne et la préparation du sol sont détaillées. Le témoignage pointe les évolutions techniques et matérielles qui sont survenues, les campagnes de plantations des maisons. Le poids du syndicalisme dans les relations Vignoble-Négoce apparaît (commissions paritaires). 
Cote(s) 2008_10_06_an
Type d'archive Récit thématique
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Il s'agit du deuxième entretien de Jean Bautrait, chef de vignoble chez Perrier-Jouët. Revenant sur la période d'Occupation, le témoin relate les débuts de la manipulation et la réalité du commerce du champagne avant et pendant la guerre. Il évoque ensuite l'essor de la vente de raisin après guerre. Ce faisant, il revient sur la pratique culturale de la vigne (labour, boues de ville), l'évolution des techniques et traitements, l'organisation du travail dans les vignes. Rappelant ses différents postes, il mentionne les arrachages et les plantations de vignes, la préparation du sol. Il raconte les conditions de travail des ouvriers viticoles, les vendanges.
- 2008_09_05_JB - Récit de vie - BAUTRAIT Jean - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Il s'agit du deuxième entretien de Jean Bautrait, chef de vignoble chez Perrier-Jouët. Revenant sur la période d'Occupation, le témoin relate les débuts de la manipulation et la réalité du commerce du champagne avant et pendant la guerre. Il évoque ensuite l'essor de la vente de raisin après guerre. Ce faisant, il revient sur la pratique culturale de la vigne (labour, boues de ville), l'évolution des techniques et traitements, l'organisation du travail dans les vignes. Rappelant ses différents postes, il mentionne les arrachages et les plantations de vignes, la préparation du sol. Il raconte les conditions de travail des ouvriers viticoles, les vendanges.
Cote(s) 2008_09_05_JB
Type d'archive Récit de vie
Informateur BAUTRAIT Jean
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Jean Bautrait, chef de vignoble pour la maison Perrier-Jouët, livre ici un témoignage sur la Seconde Guerre mondiale, les conditions de vie et la reprise de l'activité professionnelle après guerre. Revenant sur sa situation familiale, l'interviewé développe son apprentissage à l'Ecole de la viticulture à Epernay, puis son entrée dans la vie active aux côtés de son père, tant à la vigne qu'à la cave, pour la maison Philipponnat. Il établit ensuite sa condition de soldat fait prisonnier pendant la guerre. Il se remémore son passage des concours de taille et de greffage à Fort Chabrol, après le conflit. Devenu chef de vignoble chez Perrier-Jouët (1950), il relate la fusion Perrier-Jouët/Mumm, et sa mutation à Cramant, puis Avenay. Il développe les conditions de travail, la relation avec ses équipes, le rôle et les missions d'un chef de vignoble. Il pointe du doigt la mise en place d'une formation continue, l'évolution des techniques, des traitements et du matériel, les différents travaux des vignes, les origines du greffage et les plantations. 
- 2008_07_29_JB - Récit de vie - BAUTRAIT Jean - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Jean Bautrait, chef de vignoble pour la maison Perrier-Jouët, livre ici un témoignage sur la Seconde Guerre mondiale, les conditions de vie et la reprise de l'activité professionnelle après guerre. Revenant sur sa situation familiale, l'interviewé développe son apprentissage à l'Ecole de la viticulture à Epernay, puis son entrée dans la vie active aux côtés de son père, tant à la vigne qu'à la cave, pour la maison Philipponnat. Il établit ensuite sa condition de soldat fait prisonnier pendant la guerre. Il se remémore son passage des concours de taille et de greffage à Fort Chabrol, après le conflit. Devenu chef de vignoble chez Perrier-Jouët (1950), il relate la fusion Perrier-Jouët/Mumm, et sa mutation à Cramant, puis Avenay. Il développe les conditions de travail, la relation avec ses équipes, le rôle et les missions d'un chef de vignoble. Il pointe du doigt la mise en place d'une formation continue, l'évolution des techniques, des traitements et du matériel, les différents travaux des vignes, les origines du greffage et les plantations. 
Cote(s) 2008_07_29_JB
Type d'archive Récit de vie
Informateur BAUTRAIT Jean
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Archives vidéo
Ce troisième entretien d'Henri Chappier, ouvrier caviste et viticulteur à la retraite, est axé sur son évolution professionnelle. Evoquant le travail du vin en cave pour la maison Oudinot, l'interviewé revient sur l'installation de son exploitation (vignes, matériel, cave). Il mentionne les chantiers, la vente de ses raisins au Négoce (maison Heidsieck Monopole), le tirage de son vin, le pressurage en prestation. Ce faisant, il se remémore la pratique culturale de la vigne (labour, cheval, buttage, boues de ville, taille, enherbement, etc.), l'organisation des tâches en fonction des saisons, l'arrivée de la mécanisation et l'évolution des traitements. Revenant sur l'Occupation de la Marne, il raconte les pénuries et les difficultés de ravitaillement en matières premières. Henri Chappier revient ensuite sur le reclassement des terres agricoles en terrains à vignes par le CIVC, et les transformations du paysage champenois qui en ont découlé. 
- 2005_08_11_HC - Récit de vie - CHAPPIER Henri - PAYAN Rachel
Type Archives vidéo
Contexte
Ce troisième entretien d'Henri Chappier, ouvrier caviste et viticulteur à la retraite, est axé sur son évolution professionnelle. Evoquant le travail du vin en cave pour la maison Oudinot, l'interviewé revient sur l'installation de son exploitation (vignes, matériel, cave). Il mentionne les chantiers, la vente de ses raisins au Négoce (maison Heidsieck Monopole), le tirage de son vin, le pressurage en prestation. Ce faisant, il se remémore la pratique culturale de la vigne (labour, cheval, buttage, boues de ville, taille, enherbement, etc.), l'organisation des tâches en fonction des saisons, l'arrivée de la mécanisation et l'évolution des traitements. Revenant sur l'Occupation de la Marne, il raconte les pénuries et les difficultés de ravitaillement en matières premières. Henri Chappier revient ensuite sur le reclassement des terres agricoles en terrains à vignes par le CIVC, et les transformations du paysage champenois qui en ont découlé. 
Cote(s) 2005_08_11_HC
Type d'archive Récit de vie
Informateur CHAPPIER Henri
Collecteur PAYAN Rachel
Fermer Fermer
Motoris√© par Alexandrie - ©